Catégories
Témoignage écrit

Nathalie : « Mon handicap est bien là, et ne partira qu’au moment où je partirai aussi. »

J’ai 47 ans et je suis reconnue handicapée à plus de 80% . Je percevais mon AAH jusqu’à ce que ma fille, qui est en apprentissage, perçoive un peu plus de 55% du SMIC.  Ce qui m’a fait baisser mon allocation de plus de moitié !

La CAF m’a dit que je risque de tout perdre par rapport au fait que je n’ai plus d’enfant à charge. Pourtant, ils vivent chez nous !

La CAF prendra en compte que le salaire de mon mari, qui n’est pas suffisant pour 4 à la maison. De plus, je ne veux pas demander à mes enfants une participation, car ce n’est pas dans notre façon de vivre et de les éduquer. Je me sens dépendante de mon mari physiquement et financièrement. J’ai besoin de lui pour la toilette, le ménage et tout le reste… En plus financièrement, ça me met le moral au plus bas. C’est pas juste que l’on coupe mon AAH car mon handicap est bien là, et ne partira qu’au moment où je partirai aussi.

 S’il vous plaît, votez pour la désolidarisation des revenus du conjoint. Par pitié, aidez-moi à me sentir mieux, au moins au niveau financier ! Aidez les personnes handicapées comme moi…

Catégories
Témoignage écrit

Stéphanie : « Ce calcul de l’AAH retentit même sur les enfants »

Le handicap est déjà difficile pour la personne mais il impacte toute la famille. Le conjoint qui doit assumer seul les dépenses financières du logement, de l’éducation et de l’achat de vêtements des enfants, et du coup c’est source de disputes, de crises conjugales où les enfants se retrouvent mêlés sans le vouloir.

Pour les enfants c’est déjà compliqué de voir leur mère galérer pour faire la moindre activités avec eux, de devoir renoncer à certaines sorties car impossible à suivre pour maman, mais quand en plus maman se fait engueuler par papa car elle a acheté 2 jogging à 5€ pour qu’ils n’aillent pas à l’école avec des pantalons troués… ça n’est pas simple

Le fait de prendre en compte les revenus du conjoint dans un le calcul de l’AAH, fait qu’à 37 ans je n’ai aucun revenu car AAH à 0. Mon mari me le fait payer ! Je fais toutes les tâches ménagères, m’occupe des enfants de 6 et 9,5 ans 24h/24 et 7j/7. C’est moi qui les amène à l’école, aux activités, aux anniversaire, à la piscine… Bien que je me déplace en fauteuil à l’extérieur.

Et maintenant il m’a donné 6 mois pour trouver un travail au péril de ma santé, car même à mi temps il me faut un poste qui respecte mes énormes contraintes, ce que je n’ai pas trouvé en 4 ans, malgré une reconversion professionnelle.

Ma maladie m’a rendue handicapée et avec ce mode de calcul m’a enlevé toute autonomie financière, provoque des crises conjugales, difficile à vivre pour tous le monde mais sans mon mari je serais à la rue avec mes 2 enfants.