Catégories
Témoignage écrit

Yvonne : «Nous avons même pensé à divorcer pour retrouver mon AAH et ma dignité»

Je m’appelle Yvonne, j’ai 58 ans, et je suis en situation de handicap invisible depuis 1997. Mon taux de handicap est de 80%, et je suis dans l’impossibilité de travailler. Je suis mariée, sans enfant, et mon mari travaille. Depuis 1 an, il dépasse le barème d’état et la CAF a supprimé mon AAH. Je me retrouve donc sans ressource et à la charge totale de mon mari ! 

Je suis en dépression car je dois toujours demander de l’argent à mon mari si je veux quelque chose pour moi. Nous avons même pensé à divorcer pour retrouver mon AAH et ma dignité…

Je ne peux plus rien acheter pour moi, je ne peux plus me faire plaisir. Comment peut-on nous abaisser à ce niveau ? Nous nous battons tous les jours et tous les mois pour survivre, on ne peut pas vivre avec un  seul salaire.

Mon mari a été obligé de refuser de faire des heures supplémentaires pour abaisser son salaire. 

De plus, nous n’avons droit à aucune aide alimentaire, Restos du Cœur, CCAS , Croix-Rouge… Même pour avoir une aide des service sociaux pour nous aider à payer une facture d’eau ou EDF, cela nous est refusé car le seul revenu de notre foyer est trop haut ! On ne finit pas les mois, on se nourrit comme on peut.

Comment voulez-vous que l’on vive dignement ?! Cette situation est moralement très difficile et est responsable de ma dépression.

Catégories
Témoignage écrit

Sandrine : « Imaginez si je ne peux plus travailler. J’aurai l’impression de n’être qu’un boulet pour lui ! »

J’ai une RQTH* depuis peu pour un spina-bifida déclaré à ma naissance qui ne me posait jusqu’à maintenant pas de soucis dans mon travail. Il y a peu, prenant de l’âge, les symptômes se sont aggravés et m’empêchent d’assurer mon travail un certain nombre de jours par mois. Je me suis donc décidée à faire un dossier à la MDPH**. Alors même que je vais sûrement perdre sous peu mon emploi car il est incompatible avec mes soucis de santé (je travaille dans la restauration et je suis incontinente) je n’ai le droit ni à la PCH (pour mes changes complets pour adultes que je dois du coup payer de ma poche) ni à l’AAH car mon mari touche 1700€ par mois.

Cela fera donc environ 850 euros par personne et on pourrait être considéré encore comme gagnant trop ?

Je me sens dans une impasse, je travaille et participe à la vie du foyer mais plus pour très longtemps. Je vais peut-être perdre mon emploi en raison de mon état de santé qui se détériore, mon conjoint est déjà obligé de faire beaucoup d’heures supplémentaires pour combler mes arrêts de travail fréquents. Comment parviendrons-nous à boucler les fins de mois ?

Tout ça joue beaucoup sur mon moral, je suis parfois dans un état dépressif.

Imaginez si je ne peux plus travailler. J’aurai l’impression de n’être qu’un boulet pour lui qui n’a qu’un salaire de 1700 euros ! Je pense que ce sera compliqué de garder notre maison…

*RQTH = Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé

**MDPH = Maison départementale des personnes handicapées